????????????????????????????????????

Kinshasa, 23 Janv. 2016 (ACP).- Le chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda séjourne à Berlin, capitale allemande, où il est arrivé jeudi 21 janvier. Répondant à l’invitation officielle de son homologue allemand des Affaires étrangères, Franck-Walter Steinmeier, qui avait déjà effectué une visite de travail en RDC l’année dernière, le 19 février 2015, il était à la tête d’une forte délégation d’investisseurs allemands intéressés à investir en République démocratique du Congo.

La rencontre  officiel du chef de la diplomatie allemande et congolaise le vendredi 22 janvier 2016 dans la soirée, s’est tenu au ministère fédéral allemand des Affaires étrangères à Berlin. C’était dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié et de coopération bénéfiques aux deux pays.

A son arrivée au ministère allemand des affaires étrangères, Raymond Tshibanda a été accueilli chaleureusement par son homologue allemand, Franck-Walter Steinmeier, par la suite, ils ont co-présidé un point de presse conjoint en vue de présenter l’objet de la visite du ministre congolais des Affaires étrangères et de la coopération internationale en Allemagne. Les deux chefs de la diplomatie ont salué l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre l’Allemagne et le Congo.

En toile de fonds de cette visite de travail du ministre Tshibanda dans la capitale allemande, la dynamisation des relations diplomatiques et la consolidation de la coopération économique entre Kinshasa et Berlin dans plusieurs domaines d’intérêts communs bénéfiques aux deux pays. Les questions de la paix, l’économie et les investissements entre les deux pays était au centre des discussions entre Tshibanda et Steinmeier.

Sur le plan sécuritaire dans la région des Grands-Lacs, la situation politique au Burundi a également été évoquée par les deux ministre des affaires étrangères du Congo et de l’Allemagne, et dans son intervention, le ministre Tshibanda a rappelé les efforts de son pays pour la stabilisation de la région, processus qui s’effectue avec le concours des dirigeants des pays de la région des Grands-lacs en vue de créer une nouvelle ère consacré au renforcement de la coopération économique régionale et du respect des intérêts mutuels dans la région .

A cette occasion, le chef de la diplomatie congolaise a lancé un appel aux acteurs politiques burundais à prendre conscience en vue de favoriser le dialogue pour la paix et la stabilité au Burundi. Concernant la République démocratique du Congo, Raymond Tshibanda a devant la presse allemande, présenter la situation économique de son pays qui s’améliore chaque jour davantage.

Sur le plan politique, le chef de la diplomatie congolaise a précisé que la RDC se prépare à organiser dans les prochains jours, le dialogue politique national et inclusif, et que le pays du Président de la République Joseph Kabila a choisi la voie la plus difficile, à savoir la consolidation de la démocratie. La bonne tenue du processus électoral en vue de baliser le chemin des élections justes et crédibles en République démocratique du Congo était au cœur des discussions.

Séance de travail à AFRIKA-VEREIN à Berlin

Auparavant, le chef de la diplomatie congolaise avait eu une séance de travail le 21 Janvier,  avec les dirigeants d’AFRIKA-VEREIN, sous la conduite de Christoph Kannengieber, Directeur général de l’association économique Germano-africaine spécialisée dans le commerce extérieur des entreprises et des institutions allemandes pour l’Afrique. Il était question d’échanger sur les opportunités d’affaires au Congo-Kinshasa et à cette occasion les responsables des différentes entreprises allemandes désireuses de s’implanter au pays de Joseph Kabila ont été édifié par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Raymond Tshibanda N’Tungamulongo.

Visiblement, les investisseurs allemands s’intéressent à différents secteurs de coopération en RDC, notamment le domaine de l’énergie, de l’agriculture, des infrastructures ferroviaires, ainsi que le domaine de l’éducation. A titre de rappel, la ratification du traité entre la République démocratique du Congo et la République fédérale d’Allemagne relatif à l’encouragement et la protection mutuelle des investissements de capitaux avait été signée à Bonn, le 18 mars 1969. Actuellement, l’Allemagne, le pays d’Angela Merkel est la première puissance économique de l’Europe et entend ainsi développer la coopération avec la République démocratique du Congo.